CAMPING SAUVAGE
Depoutot, Zagari, Malartre & Malartre + invités

 

 

L’exposition hivernale à la Halle Verrière regroupait en cette fin d’année 2011 pas moins de 17 artistes, sous la houlette du plasticien strasbourgeois Daniel Depoutot. Connu pour son univers mêlant les créatures mécaniques, la ferraille de seconde main, le fétichisme et l’humour, Depoutot sait s’entourer d’artistes, jeunes et moins jeunes, dont la création fait écho ou complément à ses œuvres.

C’est véritablement en tant que collectif qu’ont travaillé ces artistes à l’occasion de l’exposition Camping Sauvage : après la définition du concept général par un noyau dur de 6 personnes, l'installation s’est faite sur 16 jours, avec comme première étape le montage – peu orthodoxe – d’un campement de tentes multicolores. Les recherches, les hésitations, les recommencements, mais aussi les dures conditions de travail n’ont pas entamé la détermination de l’équipe, qui a habité l’installation nuit et jour, malgré le froid. Cette occupation faisait en effet partie intégrante de l’œuvre, et constituait une véritable performance. Les traces en sont volontairement restées visibles : sacs de couchage, vaisselle, chaussettes abandonnées sur des fils à linge : autant d’indices témoignant de cette enclave créative éphémère où, à leur propre rythme et selon leurs propres règles, les artistes ont créé un monde utopique.

L’idée de campement convoque une foule de notions finalement convergentes : l’enfance et l’imagination décomplexée, l’aventure, mais aussi la révolte, la volonté de vivre selon ses propres valeurs, la vie nomade, le changement.
L’installation initiale de tentes – une œuvre d’art à part entière - a permis d’organiser l’exposition avec une cohérence sémantique et plastique, tout en gardant vivantes ces notions de liberté : une fois dressé, le campement a pu accueillir les œuvres d’autres artistes à l’intérieur des édifices de toile. Chacun a pu s’exprimer individuellement tout en respectant l’unité de la communauté.

L’exposition colorée, ludique et interactive qui en a résulté a enchanté plus de 6500 visiteurs, dont des élèves des écoles de Meisenthal, Wingen-sur-Moder, Enchenberg, Frohmuhl, Puberg, du collège Kieffer de Bitche et du lycée Schattenmann de Bouxwiller.

Le diaporama ci-contre donne un aperçu de l’exposition, aussi attrayante de jour que de nuit, avec une suite de surprises à découvrir : machines à déclenchement automatique, tente à livres d’images, jeux d’ombres, circuit à bille, vidéo, dispositifs sonores, etc…

Le Cadhame remercie les artistes pour leur énorme travail, mais aussi ses partenaires et bien sûr le public, qui a réservé un accueil chaleureux à cette manifestation.



Le "noyau dur" : Daniel Depoutot, Pascal Zagari, Valentin Malartre, Cécilien Malartre, Benjamin Malartre
Invités : Marc Boudeau, Liam Leoni, Maria Luchankina, Guy Goulon, Izabella Dlawichowska, François Klein, Romain Pinsard, Iris Yolande, Pascal Poirot, Valérie Etter, Christophe Meyer, Florent Schmitt

 

haut bas
  • Galerie / 16 photos
    travaux.artistes.camping
  • Galerie / 41 photos
    Retrospective en images : Camping Sauvage, nov.-dec. 2011
  • 19.11.2011 / tous les jours sauf lundi
    14h-18h
    CAMPING SAUVAGE
    Depoutot, Zagari, Malartre & Malartre + invités
Abonnement newsletter